[Presse] Les Dragons en reconstruction

Après une année de sommeil, le club de football américain reprend du service en régional. En attendant, il se prépare, comme dimanche, face à La Rochelle.

Pour retrouver le simple plaisir de la compétition, les Dragons de Poitiers version football américain doivent à tout prix avoir d’une, un effectif suffisant, de deux, l’envie de jouer. Dans le match de pré-saison disputé, dimanche, face aux Narvals de La Rochelle, les Poitevins l’ont emporté sur le score de 16-6. Il y a eu de bons passages offensifs mais c’est surtout en défense que Poitiers a fait le travail. « La défense c’est quelque chose qui est plus facile à travailler, explique le nouvel entraîneur Florent Pret. Aujourd’hui (dimanche), comme dans nos autres matchs de pré-saison, nous avons appliqué cette même défense. A force, il y a des automatismes qui se règlent. Il y a plus d’anciens aussi dans la ligne défensive. »

Les voyants virent au vert

Si l’arrière-garde se porte bien, qu’en est-il de l’attaque ? « Le problème de notre ligne offensive c’est qu’on a besoin de faire énormément de répétitions aux entraînements. Et nous ne sommes pas toujours au complet. » Comment s’adapter lorsqu’on est un coach qui officie pour la première année ? « J’ai eu un très bon entraîneur avant », en la personne de Sébastien Zehoual, ex-architecte des Dragons.
Tout le monde a besoin de travailler, en somme, pour que la formation poitevine continue d’exister. Sur l’attaque, il n’y a eu que trois à quatre jeux réalisés, signe que tout n’est pas encore au point. « Pendant la trêve hivernale je vais énormément bosser de mon côté pour arriver avec de bons choix à la reprise », annonce Florent Pret. Parmi ces jeux, on retrouve le running back, le coureur, situé derrière le passeur qu’est le quaterback, très souvent servi. Son objectif est de percer la ligne de défense adverse avec des qualités de vivacité. Au niveau de l’effectif, quel bilan faire en cette fin de pré-saison ? « La moitié, voire un peu plus, de l’effectif est composée de nouveaux. Sur le match d’aujourd’hui (dimanche) nous étions vingt-cinq, avec six absents. L’an dernier, à la même période, nous étions dix-huit. Nous avons donc de quoi voir les choses d’une manière positive. Nous avons des manques à certains postes mais c’est de bon augure au niveau du nombre. Nous sommes en régional donc pas de prise de tête, l’objectif c’est de construire une équipe, intégrer les nouveaux dont les anciens juniors. » Un terme revient dans la bouche du coach, c’est « l’envie ». Les joueurs ont faim de jeu et de compétition. Ils doivent encore prendre leur mal en patience. Mais les Dragons sont de retour.

Cc : Clément Finot
Nouvelle République
Le 12 décembre 2018

Leave a Reply